MY LADY : LE DESTIN CHAMBOULÉ D’UNE FEMME FORTE

My Lady; l’exemple d’une femme forte pour qui les bouleversements chamboulent toute son existence.

Lundi 27 août, les cours n’ont pas encore recommencé, j’ai encore du temps pour moi afin de me plonger seule dans les salles obscures. (Oui, je vais au cinéma toute seule et j’adore ça). Etant intrigué par la bande-annonce de My Lady, notamment au sujet que ce film abordait, mon corps et moi avons décidé de se bouger et d’installer confortablement (ou pas) mes petites fesses.

            Tout d’abord, My Ladyest un film britannique réalisé par Richard Eyre, avec comme actrice principale ;Emma Thompson ; mais également avec Stanley Tucci et Fionn Whitehead.

Énorme coup de cœur pour ce film et surtout cette femme, Fiona Maye. L’exemple même d’une femme endurcie qui a brillamment réussi dans sa carrière ; chose qui tout d’abord m’inspire dans ce film.

Lorsque Fiona Maye passe la porte de la Cour Haute, ce n’est plus une femme mariée banale, mais une grande juge britannique se faisant nommée « My Lady ». Malgré la pression des affaires, elle reste une femme concentrée, rigoureuse, minutieuse et sûre d’elle. Mais, lorsque son mari lui avoue vouloir une liaison car il ne se sent plus désiré, elle devient bouleversée par cet aveu qui vient remettre en question toute sa confiance envers cet homme, son couple, mais aussi elle-même. A ce moment-même de sa vie, une rencontre vient la bouleverser ; celle d’un jeune homme souffrant d’une leucémie, pour qui ses jours sont comptés car, étant témoin de Jéhovah, il ne souhaite pas recevoir de transfusion qui peut lui sauver la vie.

Je l’avoue, avant d’aller voir ce film, je pensais que ça parlerait principalement de religion. Mais, à ma grande surprise, absolument pas. J’ai été très touchée par ce film qui parle d’une rencontre qui change la vie de cette femme. Et, ce contact entre ces deux personnages m’a aussi perturbé parce que je n’arrivais pas à savoir si c’était de l’amour qu’il y avait entre deux ou autre chose. Tout au long du film, j’ai eu cette impression qu’elle tombait amoureuse de ce jeune homme ; même si elle essaye de se convaincre que cette affaire est finie et qu’il faut tourner la page de manière professionnelle, elle ne peut nier le fait que ce garçon l’a bouleversé à un moment compliqué de sa vie.

            Mais d’un autre côté, j’ai aussi penché sur le fait qu’elle le considérait peut-être comme l’enfant qu’elle a décidé de ne pas avoir dans le passé.

            Je ne savais pas dans quelle direction aller pour comprendre leur rencontre, leur relation ; c’était très ambiguë pour moi pendant tout le film.

 Puis, j’ai vraiment retrouvé un charme britannique dans ce film que j’aime particulièrement, sans les artifices à l’américaine et les « happy endings ».

L’utilisation de lumières naturelles dans l’esthétisme du film, rend le film très réaliste et permet de nous concentrer sur l’histoire.

 Pour moi, c’est l’histoire d’une femme qui dû garder la tête froide et haute durant des années pour son titre de « My Lady », mais pour qui ses décisions la rattrapent ; comme le fait de mettre sa vie privée et de couple de côté ou encore de ne pas avoir d’enfants au profit de sa vie professionnelle. Cette femme est alors à un moment de sa vie qui la pousse à se remettre en question pour se laisser libre à ressentir des émotions et de ne pas toujours être dans le rationnel. Car, finalement, seul son piano lui permet d’échapper à la réalité lorsque ses doigts effleurent les touches et, que la mélodie la transporte alors hors de la réalité.

            Mais il faut quand même avouer que derrière cette histoire de rencontre, il y a toutefois un enjeu religion. Le réalisateur dénonce les sectes et/ou la religion qui, pour garder le pouvoir, manipule un adolescent naïf et perdu atteint d’une maladie grave, à la limite de la mort, juste pour des principes qui ne sont même pas véridiques et vérifiés. En effet, ce qui m’a réellement choqué est le fait que les parents souhaitent en réalité la transfusion pour Adam, joué par Fionn Whitehead, mais restent impuissants et ne luttent pas contre la parole des personnes qui influencent leur enfant. Comment peut-on laisser son enfant gravement malade, à la limite de la mort, et ne rien faire par peur d’être rejeté d’une communauté à laquelle ils appartiennent ? Je vous laisse réfléchir à cette question…

            Maintenant, place au travail des acteurs. Je trouve Emma Thompson éblouissante dans le rôle de Fiona Maye. Cette femme qui porte la justice sur ses épaules et qui doit paraître sans imperfections est une figure de femme forte pour moi et qui est endurcie pour pouvoir supporter toute cette pression. Cette pression, je l’ai aussi ressentie, et ce combat qu’elle a en elle également mais dans cette histoire, elle ne laisse rien transparaitre.

Et c’est pour cela que je trouve que cette actrice s’est laissé transporter par ce personnage et par cette histoire, ou encore par cette rencontre bouleversante.

Néanmoins, il y a un point sur lequel j’aimerais parler ; ayant regardé Love Actually, son personnage et son couple m’ont fait remémorer au rôle qu’elle interprété dans ce film ; alors oui, elle joue une mère au foyer, contrairement au film de Richard Eyre, cependant, elle se retrouve dans une situation où son couple est dans une impasse. Son personnage, ainsi que son jeu ne m’ont alors pas surprise de ce qu’elle fait habituellement dans ses anciens films ; contrairement à Stanley Tucci, où, en effet, dans le rôle de Jack, m’a impressionné ; l’ayant vu dans Le Diable s’habille en Prada, mais aussi dans Hunger Games, le voilà enfin dans un rôle dans lequel, je le vois différemment en tant qu’acteur ; et, qui, son personnage m’a touché, notamment pour l’amour qu’il ressent envers Fiona Maye.

Ensuite, Fionn Whitehead, que j’ai vu dans Dunkerque, était très crédible dans le rôle du témoin de Jéhovah qui veut mourir pour sa foi, même si on se rend compte à la fin, qu’il fait ça pour avoir une belle mort qui se fait parler d’elle car c’est un adolescent perdu. La sensibilité de son interprétation m’a profondément touché ; selon moi, le travail de ce jeune acteur est brillement réussi et fait ses preuves dans ce film.

            J’ai trouvé ce film magnifique et je me suis laissée bercée tout du long sans détacher une seconde. Si je dois faire une conclusion de ce film ce serait ça mais aussi, qu’il permet de nous questionner sur la société, la religion et sur les conséquences qu’un choix peut avoir sur notre vie. Selon mon avis, à tout âge, il est possible de se retrouver dans une situation où toute notre vie est remise en question ; malgré le fait que celle-ci soit déjà presque toute tracée, nos décisions nous rattrapent toujours et ses conséquences sont là pour, parfois, mettre notre vie sans dessous dessus et nous ouvrir les yeux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s